Le ski en hiver : l’activité phare en montagne

Publié le : 29 mars 20225 mins de lecture

Le ski est une activité la plus prisée par les amateurs de sports d’hiver, mais elle évolue rapidement. De nouvelles pratiques comme le freeride et le ski de randonnée se développent. De nombreux skieurs se tournent vers les nouveaux types de ski avec lesquels ils peuvent explorer un plus large spectre de loisir et visiter des nouveaux environnements.

Le ski de randonnée

Afin de passer des meilleures vacances à la montagne, essayez de faire la randonnée à ski ! Cette activité est très amusante, et n’a pas besoin des remontées mécaniques. Tout d’abord, il s’agit de monter à ski. Et ensuite, on utilise une peau qui colle sous le ski, si vous glissez dans le sens de la peau, la peau va glisser et attraper la neige dans le sens opposé (pour la descente, la peau est enlevée). Au début du XXe siècle, les militaires ont adopté le ski pour les déplacements hivernaux. Actuellement, l’équipement s’est considérablement étoffé grâce aux compétitions de ski-alpinisme.

Lors de ce séminaire montagne, vous aurez un talon libéré, des chaussures allégées, des peaux encollées, et une bonne suée. Comme pour le ski de fond, en escalade, seule la pointe de la chaussure est reliée au ski. À la descente, le talon est accroché, comme dans le snowboard alpin. Les chaussures de ski en randonnée sont très légères pour éviter la fatigue. Elles s’ouvrent au-dessus de la cheville pour offrir une grande amplitude de mouvements et donc prolonger la foulée lors de la montée. Les peaux collées, aussi appelées peaux de phoque, sont maintenant en plastique et enduites de colle pour les fixer sous les skis. La meilleure sueur ne nous invite pas au sel, mais elle nous rappelle nos cuisses. L’intérêt du ski de randonnée est de se développer dans une zone vierge. Pour plus d’informations, visitez la Montagne & Loisirs, voici son site spécialisé.

Le ski hors-piste

Le ski hors-piste, ou freeride, consiste à slalomer dans la poudreuse, loin des stations de ski ou des pistes damées et des remontées mécaniques pour profiter pleinement du grand espace dégagé. La passion ultime qui a un goût pour l’aventure par temps hivernal. Le snowboard hors-piste demande un certain niveau et une excellente pratique. Cependant, même si vous êtes un professionnel, vous devez vous rappeler que ce n’est pas un exercice sans risque et que vous devez toujours être vigilant lors de la descente. Votre préparation et votre matériel de ski sont aussi très essentiels et détermineront en partie le succès ou l’échec de votre sortie. Que ce soit votre première sortie hors des pistes ou un habitué, il est toujours indispensable de suivre toutes les règles du freeride sécuritaire.

Pour ces activités de montagne, les conditions d’enneigement en dehors des pistes sont très variables : neige croûtée, trafollée, dure, poudreuse, neige lourde, neige de printemps, et le terrain peut changer de manière significative (forêt, combe, grande pente, pente raide, couloir). Un excellent skieur hors-piste doit être capable de skier et de gérer sa progression dans toutes les conditions. Par conséquent, la technologie et la polyvalence sont requises. Quand vous serez prêt, n’hésitez pas de contacter montagne et loisirs pour vous aider à organiser votre séjour.

Le ski alpin

Le ski alpin est le type de ski le plus populaire. Les skieurs alpins se trouvent souvent dans une station de ski et les vallées. Ils s’en servent des télécabines, des télésièges et des remontées mécaniques afin de monter au sommet de la piste. Le domaine skiable est entretenu toutes les nuits et les premiers skieurs qui se réveillent le matin profitent de la fraîcheur des pistes. La plupart des skieurs apprennent sur les pistes dans une certaine mesure. Avec des pistes classées de lisse à professionnel, la maîtrise du ski sur les pistes vous permet de choisir votre pente. Dans les stations, vous trouverez des magasins de location de ski, et surtout des écoles de ski pour faciliter l’apprentissage sur les pistes. Les skieurs alpins utilisent des bottes qui s’enclenchent sur la fixation alpine et se fixent aux orteils et aux talons. En cas de chute, la fixation aide automatiquement à délivrer les bottes afin d’éviter les blessures à la jambe.