Se préparer à l’ascension du Mont Blanc

Mont Blanc

Publié le : 04 août 20225 mins de lecture

Le Mont Blanc figure parmi les plus hautes montagnes d’Europe en culminant à 4810 mètres de hauteur, et demeure une destination d’escalade populaire pour tous vacanciers en quête de défis résultant sur un panorama à couper le souffle. En revanche, l’ascension du mont blanc n’est pas une épreuve à prendre à la légère car elle requiert du mérite en favorisant uniquement les alpinistes disposant des capacités nécessaires afin de prévenir les accidents de parcours. Correspondant à une activité sportive exigeante, marcher sur le Mont Blanc impose notamment une préparation physique et mentale couplée à l’acquisition des bonnes habitudes pour être en mesure de maintenir une montée constante, tout en bravant la météo devenant progressivement défavorable.

Grimpée du Mont Blanc : préparer le corps

  • Travailler le rythme

La préparation physique de l’individu à l’ascension mont blanc débutant démarre plusieurs semaines ou mois avant le voyage en fonction de l’état de son corps, et celle-ci se concentre sur le renforcement des performances cardiaques. En effet, les exercices de cardio réalisés contribuent à l’amélioration de l’endurance et permettent directement au pratiquant de parcourir des dénivelés importants sur une longue période de temps. Des séances initiées 15 jours précédant la montée auront donc un impact minimal sur la résistance à la fatigue, tandis qu’un boost notable requiert 4 mois en moyenne. Par exemple, un tour en vélo et du footing à rythme correcte maximisent la forme physique lorsqu’ils sont pratiqués 3 fois par semaine.

  • Alimentation et récupération

Le repos est également indispensable pour garantir une forme optimale le jour J puisqu’il favorise la régénération musculaire après un effort. Un excès est alors susceptible de causer une blessure, et la récupération doit d’ailleurs être accompagnée d’étirements, une activité légère comme la marche et d’un jour de repos total pour évacuer les toxines présentes dans le corps.

Il faut rajouter qu’une bonne hydratation avec une alimentation riche en lipide (animal et végétal) sont indispensables pour réussir l’objectif d’ascension via le ravitaillement de l’organisme avec des ressources exploitées pour des efforts prolongés. De nombreux professionnels retrouvés sur azimut.ski offrent d’ailleurs un stage de formation pour faciliter significativement les tentatives d’ascension des débutants.

Adopter la mentalité recommandée

  • Gérer le niveau de stress

L’ascension mont blanc requiert un état d’esprit résilient en parallèle de l’entraînement physique dans le but d’anticiper les éventuelles problèmes. En outre, la montée implique des instant d’aventures palpitantes et relativement difficiles, ce qui peut drainer le moral de la personne lorsque l’anxiété génère des tensions musculaires énergivores. De ce fait, cette négativité interne peut affecter les mouvements de cette dernière suite à la perte de concentration et peut amener à des accidents durant certaines situations, surtout lorsque les conditions météorologiques se détériorent. L’appréhension des faiblesses personnelles est en conséquence mandatée pour être capable de prévoir les réactions lors du voyage tout en maintenant des pensées principalement positives.

  • Acclimater

Habituer le corps à une altitude élevée représente aussi une étape fondamentale pour éviter le mal des montagnes suite à la réduction du volume d’oxygène respirable. Le brusque changement de physiologie implique de nombreux symptômes (maux de tête, nausée, fatigue, etc.) et l’ajustement pendant quelques jours avant la véritable escalade est nécessaire pour limiter le risque de situations graves (coma, irritabilité, etc.).

Sécuriser l’usage de l’équipement

Une majorité de touristes tentent le mont blanc ascension sans expérience, et ces derniers doivent maîtriser les techniques de base de l’alpinisme dans le but d’assurer le succès de l’opération. Dans ce cas, ces derniers ont généralement suivi une formation pour acquérir les différents principes afin de s’élever vers le sommet en toute sécurité à travers des simulations caractérisées par des courses d’initiation. Toutefois, les initiés à l’escalade sont conseillés de saisir les services d’un guide pour que celui-ci puissent valider la liste de matériel à amener, en plus d’emprunter les voies les plus adaptées aux amateurs d’escalade.